L’enjeu de ces Législatives

L’enjeu de cette élection est simple : il faut redresser la France.

Autrement, un parti extrémiste risque de gagner les prochaines élections de 2022, alimenté par la colère, la frustration et le désespoir des jeunes et des laissés pour compte de la globalisation et du progrès technologique, avec des conséquences néfastes pour la France et les français.

Dans ces conditions, les priorités absolues dans cette élection sont :

  1. la lutte contre le chômage
  2. la reprise de l’investissement
  3. l’accélération de la croissance.

Or, il est notoire que la classe politique française affiche des grandes lacunes dans ces domaines.  Il suffit d’entendre un politicien parler d’économie, d’entreprise et d’emploi, et il devient rapidement évident que la personne n’a jamais, ou peu, travaillé en entreprise.  En effet, nos énarques, avocats et autres Sciences Po qui nous gouvernent peuvent rentrer et sortir de leurs instituts de formation respectifs sans avoir côtoyé l’économie réelle, et rares sont ceux qui ont passé suffisamment de temps dans le secteur privé, seul vrai moteur de création de richesses, pour comprendre les problèmes et les enjeux.  Il en résulte des discours grandioses, plein de bonnes intentions mais vides de contenu concret, et des propositions qui n’adressent pas les vraies causes des problèmes et se trompent de cible.

 

En conséquence, le choix de votre Député devient tout aussi simple :

Voterez-vous pour…

  • Une députée sortante qui représente un parti LR en perte de vitesse à cause de ses extraordinaires gaffes politiques et son programme inefficace ?  Quelqu’un qui s’intéresse surtout à la culture alors que la priorité absolue pour la France est la génération des ressources pour pouvoir, entre autres, continuer à subventionner des activités culturelles, subventions qui ont fondu au fil des ans au rythme du déclin économique du pays ?  Un parti qui compte d’abord s’opposer au lieu de travailler pour une France meilleure ?  Un parti plus intéressé par la prise du pouvoir que par son exercice ?  Un parti qui s’opposera aux bonnes mesures proposées par le gouvernement par cynique calcul politicien ?

 

  • Un membre du PS de M Hollande recyclé via le REM, un médecin passionné de musique qui dira oui à tous les éléments du programme de M Macron, aussi mauvais soient-il, sous peine de se voir taxé de traitre ? Quelqu’un qui n’a pas les bases théoriques ou l’expérience pratique d’entreprise et de la finance pour aider le Gouvernement  à rectifier le tir au besoin sur des mesures économiques et financières urgentes, de grande envergure, et cruciales pour aider la France à retrouver le chemin de la réussite ?

 

  • Des représentants de l’extrême droite, qui s’imaginent qu’en fermant nos portes on fera rentrer l’air du renouveau ? Des personnes qui semblent convaincues qu’en prenant des mesures contre nos voisins ils n’oseront pas répondre par des contre-mesures conçues selon leurs intérêts et au détriment de la France et des français ?  Des personnes qui s’autoproclament comme  les véhicules d’une pensée et une politique nouvelles, alors qu’ils ne sont que des représentants des vieilles politiques National-Socialistes qui ont déjà démontré leur inefficacité, leur besoin d’une dictature pour être mis en œuvre, et qui ont déjà mené à des terribles guerres entre nations ?

 

  • Des représentants de la gauche “Hamoniste” du PS, imbus de cette idéologie défaitiste qui dénigre le travail, qui semble ignorer les énormes atouts de notre formidable pays, et qui n’oppose aux défis de l’avenir qu’une calme gestion de « l’anéantissement programmé » de la France et de l’Europe ?

 

  • Des « Insoumis », dont les politiques sont celles du Venezuela Chaviste, qui aujourd’hui est en proie au soulèvement populaire, tant le ras-le-bol du peuple est grand face à la dictature de M Maduro, le manque d’argent, le manque de nourriture, le manque de médicaments ? Le peuple du Venezuela aujourd’hui se soulève contre les pénuries de toutes sortes engendrées par les politiques dépensières que le pays ne peut pas se payer, et qui sombre grâce aux confiscations de biens qui ont détruit l’investissement, l’industrie et le commerce.  Il n’est pas étonnant que M Mélenchon évite le sujet de nos jours !  Saviez-vous que M Maduro a récemment demandé à l’ONU de lui envoyer une aide médicale d’urgence ?  Oui, ces aides que l’on organise en cas de guerre ou de catastrophe naturelle.  Or, il n’y a pas eu de guerre au Venezuela, et la seule catastrophe naturelle qui a frappé le Venezuela est le Chavisme.  Voulez-vous vraiment voter pour des gens sous qui la France finirait, comme le Venezuela, en faillite, économiquement détruite et en chute libre, avec du chômage grandissant, de l’inflation à 3 chiffres, des pénuries de tout, des retraites et des allocations qui fondent comme neige au soleil, et au bord de la guerre civile ?

 

  • Des personnes qui représentent des intérêts certes intéressants mais secondaires face à l’urgence économique et sociale que nous a laissé le triste locataire précédent de l’Elysée ?

 

Ou voterez-vous pour :

  • Un entrepreneur local, fondateur et directeur de sa propre entreprise Suisse depuis presque 20 ans, donc en contact direct avec l’économie réelle, avec l’habitude de la gestion du personnel, et de l’expérience des contraintes administratives et fiscales;
  • Un Ingénieur, donc quelqu’un avec une formation axée sur la résolution de problèmes complexes;
  • Un MBA, donc une personne équipé pour comprendre le monde de l’entreprise et de la finance;
  • Un rugbyman, donc quelqu’un naturellement orienté vers le travail d’équipe;
  • Quelqu’un qui a travaillé en entreprise en France et ailleurs, en Europe et dans le monde pendant plusieurs années.
    • dans un grand groupe multinational;
    • en tant que Consultant en Stratégie pour un grand cabinet international, intervenant sur de problèmes variés au plus haut niveau.

 

Chers compatriotes, je ne suis pas suffisamment arrogant pour prétendre être parfait ou avoir toutes les solutions pour la France.  Ceci dit, la description du poste a changé, ce qui nécessite un renouveau.  Voici donc ce que je vous propose de faire :

  • Je ne suis pas pour M Macron ou contre. Je suis pour le redressement de la France et contre les mécanismes qui font monter les extrêmes.  En conséquence :
    • Je m’engage œuvrer inlassablement et de façon constructive pour améliorer les politiques du gouvernement, en signalant des lacunes et en proposant des solutions efficaces et pragmatiques.
    • N’ayant pas des comptes à rendre, je ne voterais pas en faveur des mauvaises mesures ou contre des bonnes « par ordre du parti »

 

  • Je mettrai toute mon énergie d’entrepreneur, ma connaissance théorique et pratique de l’économie et des entreprises, et mon expérience internationale au service du redressement de la France.

 

  • Je ne suis pas un parachuté sans connaissances locales.  J’habite en Suisse depuis 20 ans, et je comprends les problèmes des personnes soumises à plusieurs juridictions pour des thèmes administratifs différents.  Je m’engage donc à poursuivre le bon travail dans ce domaine de notre députée sortante.

 

En somme, je suis le seul candidat avec la formation, l’expérience et l’attitude nécessaires pour aider le gouvernement, la France et les français à réussir.

 

Le choix est donc clair :

Cette année, envoyez à l’Assemblée Nationale un Député qui non seulement s’occupera des problèmes des français établis en Suisse et au Liechtenstein, mais qui surtout saura aussi aider le gouvernement à mettre en œuvre une politique économique réaliste et pragmatique.

 

Pour lutter efficacement contre le chômage

Pour faire repartir l’investissement

Pour relancer la croissance

 

Cette année, faites le choix d’une France qui gagne !

 

suivez-moi sur facebook